Spray Contre Ejaculation Précoce

 

L’éjaculation précoce concerne environ 30 % deshommes, occasionnellement ou régulièrement, ce qui nuiténormément à leur épanouissement sexuel. Afinde retarder ce phénomène, un spray combinant deuxprincipes actifs pourrait être utilisé, selon uneétude récente présentée au congrès annuelde l’association américaine d’urologie.

Le « Tempe » se veut le premier médicament sous forme de spray qui permet de faire durer le plaisir plus longtemps. Avec cette invention, le Dr Mike Wyllie s’attaque au problème des éjaculations prématurées. La question que l’on se pose tous c’est : comment ça marche ? Une pulvérisation dépose sur le pénis deux anesthésiants destinés à réduire l’hypersensibilité du gland, une des causes de l’éjaculation précoce. En cinq minutes, Tempe est censé faire effet. Les anxieux ou les hommes qui désirent plus de spontanéité peuvent l’utiliser deux heures avant le rapport sexuel.

Au cours de l’analyse de la food and drug administration, l’agence du médicament américaine, les patients souffrant d’éjaculation précoce ont testé ce spray 5 minutes avant de faire l’amour. Les résultats, rapportés par le site Medicaldaily ont révélé que les hommes ont augmenté leur temps de pénétration avant l’éjaculation, passant de moins d’une minute à près de quatre minutes. Les patients ont réussi à retarder leur orgasme pendant une durée six fois plus longue en moyenne.
Un spray a une contenance qui peut durer un an pour un utilisateur qui a en moyenne 5 à 6 rapports sexuels par mois, selon le Dr Wyllie.

Des résultats qui paraissent donc très positifs.Néanmoins, ces substances anesthésiantes ont quelques inconvénients : 3 % des utilisateurs disent ne plus parvenir à obtenir une érection après utilisation du spray, tandis que 5 % des partenaires féminines ressentent des brûlures vaginales.

Néanmoins, ces rares effets indésirables pourraient être évités, par exemple en conseillant de mettre moins de produit. Si ces propriétés sont confirmés par d’autres essais, ce spray pourrait être commercialisé par le laboratoire japonais Shionogi d’ici quelques années.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire